LES BÊTES ENVOYéES POUR CHÂTIER LES EGYPTIENS !

LIVRE DE LA SAGESSE DE SALOMON, FILS DE DAVID.

INTERVENTIONS DE LA SAGESSE EN FAVEUR DES ISRAÏLITES ET CONTRE LES EGYPTIENS IDOLÂTRES.

16 : 1 C'est pourquoi ils ont été justement châtiés par des êtres semblables et tourmentés par une multitude de petites bêtes.

2 A la place de ces fléaux, Tu as accordé des bienfaits à ton peuple, et, pour (offrir) à son ardent désir un mets extraordinaire, Tu as préparé des approvisionements de cailles, 3 de sorte que les uns, malgré leur désir de manger, à l'aspect des insectes envoyés contre eux, réprimaient même leur appétit naturel, tandis que les autres, après une courte privation, se partagèrent un mets extraordinaire.

4 Car il fallait qu'une disette inévitable affligeât ls premiers les oppresseurs, et qu'il fût seulement montré aux autres, comment leurs ennemis étaient tourmentés.

5 En effet, lorsque ceux-ci souffraient de la fureur des bêtes cruelles, et qu'ils périssaient sous la morsure de serpents tortueux, Ta colère ne dura pas jusqu'au bout;

6 ils furent inquiété un moment, dans une vue DE CORRECTION, et ils eurent UN SIGNE DE SALUT POUR LEUR RAPPELER LES PRéCEPTES DE TA LOI.

7 Car celui qui se tournait VERS LUI était sauvé, NON PAR CE QU'IL VOYAIT, MAIS PAR TOI, LE SAUVEUR DE TOUS.

8 Et par là, Tu as aussi convaincu nos ennemis que c'est TOI QUI DéLIVRES DE TOUT MAL.

9 En effet, la morsure des sauterelles et des moucherons les fit périr, et on ne trouva rien pour guérir leur vie, parce qu'ils méritaient d'être torturés de la sorte.

10 Mais de tes enfants ne vint pas à bout la dent des serpents venimeux, car Ta Miséricorde vint à leur secours et les guérit.

11 C'était pour leur rappeler Tes Oracles qu'ils étaient piqués et promptement sauvés, de peur que, tombant dans un oubli profond, ils ne se rendissent inattentifs à Tes Bienfaits.

12 Ce ne fut ni herbe, ni médicament qui les soulagea, mais Ta Parole, Adonaï, qui guérit tout.

13 Car Tu as Puissance sur la vie et sur la mort; Tu mènes aux portes du Chéol et tu en ramènes.

14 L'homme, dans sa méchanceté, peut bien donner la mort, mais non ramener l'esprit une fois sorti, ni délivrer l'âme reçue (du Chéol).


SUITE 


















Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site