SCIENTIFIQUES? NASA? SECTES? CATASTROPHES EN HAUSSE AU NIVEAU MONDIAL

http://www.bfmtv.com/la-nasa-annonce-la-fin-du-monde-dans-4-milliards-actu28506.html

Espace

La Nasa annonce la fin du monde dans 4 milliards d'années

Publié il y a 7 heures - Mis à jour il y a 5 heures - Laura Zéphirin

Selon la NASA, le scénario est inévitable : dans 4 milliards d'années aura lieu une collision entre notre galaxie, la Voie Lactée, et celle d'Andromède, mettant fin au monde tel que nous le connaissons.

Le choc, entre les deux galaxies, sera cataclysmique, et il ne restera peut-être aucun survivant.

Selon l’agence spatiale américaine, Andromède, constellation en forme de A, se situe actuellement à 2,5 millions d'années-lumière de la voie lactée et approche inexorablement de notre galaxie.

Le choc frontal aura lieu dans quatre milliards d’années, puis la voie lactée et Andromède fusionneront. Deux milliards d’années plus tard, elles ne formeront plus qu’une. Le soleil et la terre devraient survivre, mais leur place sera chamboulée et notre galaxie complètement transformée.

http://www.universcience.tv/media/4743/fin-du-monde-reportee---.html

Le journal de la semaine

Fin du monde reportée...

durée : 5 min

Première pour une voiture sans conducteur, découverte d'un nouveau calendrier maya, un dirigeable pour surveiller l'atmosphère et une protoplanète située entre Mars et Jupiter... l'essentiel de l'actualité scientifique avec Olivier Boulanger, journaliste à Science Actualités.

Vidéo disponible en version sous-titrée français.

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience 2012

http://www.notre-planete.info/terre/risques_naturels/catastrophes_naturelles.php

Statistiques sur les catastrophes naturelles

Bilan des catastrophes naturelles dans le monde

bilan catastrophes naturelles Bilan des catastrophes naturelles dans le monde de 1975 à 2008
En rouge, le nombre de personnes tuées par les catastrophes naturelles
En bleu, le nombre de personnes affectées par les catastrophes naturelles
En noir, le nombre de catastrophes naturelles.
Crédit : EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database - www.emdat.be - Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium, 09/2009
nombre catastrophes naturelles Nombre de catastrophes naturelles enregistrées dans le monde de 1900 à 2008
Crédit : EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database - www.emdat.be - Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium, 09/2009
Bien qu'il soit difficile de discerner une tendance sur le nombre de personnes tuées dans les catastrophes naturelles, on constate une augmentation du nombre d'évènements et de personnes affectées par les catastrophes dans les dernières décennies. On pourrait croiser cette dernière évolution avec la démographie mondiale et l'urbanisation galopantes et l'augmentation significative des températures depuis 1980.
En moyenne par an, de 2000 à 2005, près de 300 millions de personnes ont été affectées par les catastrophes naturelles et près de 78 000 y ont trouvé la mort (CRED, 01/2007).
nombre catastrophes naturelles 1976-2005 Nombre de catastrophes naturelles par pays de 1976 à 2005
Crédit : CRED, 2007

Régions affectées par les catastrophes naturelles dans le monde

bilan par régions Bilan par régions mondiales du nombre de catastrophes naturelles dans le monde de 1900 à 2008
Crédit : EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database - www.emdat.be - Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium, 09/2009
La tendance est à l'augmentation globale du nombre de catastrophes naturelles avec de fortes fluctuations. On note que l'Afrique sub-saharienne et la zone est de l'Asie et du Pacifique sont les plus fortement touchées. Enfin, les pays de l'OCDE représentent le troisième groupe de pays affecté.

Types de catastrophes naturelles dans le monde

type de catastrophes Type de catastrophes survenues dans le monde de 1990 à 2007
Crédit : EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database www.em-dat.net - Université Catholique de Louvain - Brussels - Belgium, 06/2007
Les inondations et les tempêtes restent les catastrophes les plus fréquentes ces dernières années. En effet, elles représentent plus de 60% des catastrophes naturelles dans le monde. Nous noterons la part des épidémies qui est de 14%.

Bilan des catastrophes naturelles dans le monde par type

type et nombre de catastrophes Type et nombre de catastrophes survenues dans le monde de 1900 à 2007. Les séries sont regroupées en décennies.
Les catastrophes hydrométéorologiques comprennent les sécheresses, les températures extrêmes, les inondations, les mouvements de terrain, les tsunamis, les feux et les tempêtes.
Les catastrophes géologiques comprennent les séismes et les éruptions volcaniques.
Les catastrophes biologiques comprennent les épidémies et les invasions d'insectes.
Crédit : notre-planete.info d'après EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database www.em-dat.net - Université Catholique de Louvain - Brussels - Belgium, 06/2007
Tandis que les catastrophes hydrométéorologiques sont prépondérantes et en augmentation forte, on constate également une hausse très nette du nombre total de catastrophes dans le monde. La dernière série est particulièrement inquiétante : bien qu'incomplète, elle surpasse déjà nettement les décennies précédentes avec une augmentation de 20% par rapport à la décade 1990-1999.
LES SEISMES DANS LE MONDE ??
Impact et occurrence[modifier]

La mortalité due aux catastrophes naturelles a augmenté de 60 % entre les années 1980 et les années 2000 et le nombre de catastrophes a été multiplié par 3 en 50 ans, avec un coût qui a atteint 1 600 milliard de dollars de 1980 à 2009[1].
De 1994 à 2004, elles ont touché 2,8 milliards de personnes et causé la mort de 796 408 personnes (dont 226 408 par le tsunami de décembre 2004 dans le Sud-est asiatique), et des pertes économiques estimées à 849 milliards de dollars. Outre les décès et les blessures physiques, les catastrophes ont un impact psychique non négligeable et qui désormais fait souvent l'objet d'une prise en charge spécifique appelée démarche psychosociale. La très grande majorité — 95 % — des victimes se trouvent dans les pays les plus pauvres, parce que ces régions sont très exposées, mais surtout en raison de l'absence de réseau d'alerte, un développement urbain anarchique et un défrichage des terres favorisant les inondations et glissements de terrain[2]. Ces catastrophes peuvent laisser des traces irréparables dans le paysage (exemple des météores ou encore sécheresse de la mer Morte) d'autres ont des effets plus modérés qui disparaissent au bout de quelque temps (incendies, inondations).

De 2000 à 2010, le nombre de catastrophes naturelles a encore nettement augmenté[3], dont en zone côtière. Les catastrophes dites "climatiques" ont les plus augmenté et constituent +/- 70 % du total des catastrophes naturelles, soit presque le double d'en 1990. En 2009, les inondations et autres catastrophes liées à l'eau, ont compté pour 53 % du nombre total de catastrophes naturelles. Le nombre de victimes de catastrophes météorologiques (typhons, cyclones) avait augmenté de 220 % par rapport à 2008, surtout en Asie qui a concentré en 2009 plus de 40 % de ces phénomènes.

En 2011, l'ONU recense 302 catastrophes naturelles qui ont causé la mort de 29 782 personnes dont 20 943 ont péri lors d'un tremblement de terre, l'immense majorité lors du Séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku. Ils causaient un total de 366 milliards de dollars américains (soit 286 milliards d’euros) de dégâts[4],

La Banque mondiale et l'Université Columbia ont identifié 86 pays à haut risque de cyclones, tremblements de terre, inondations, sécheresses, incendies, éruptions, glissements de terrain, etc. Les risques croissent plus vite dans les pays à revenus moyens ou faibles et aux économies en forte croissance et les États fragiles, petits ou pauvres ont de moindres capacités de résilience[5].

Les États-Unis d'Amérique subissent le plus grand nombre de tornades et elles ont tendance à y avoir une très forte intensité[5]. De 800 à 1 200 tornades sont observées chaque année dans ce pays et une vingtaine atteignent le degré F4 ou F5[1],[6].

La plus grande densité absolue de tornades au monde se trouve en Floride, bien que celles-ci soient généralement de faible à moyenne intensité. Cependant, la zone la plus active est la région du bassin du fleuve Mississippi et des Grandes Plaines. Les tornades y sont en général très puissantes. Les États du Texas, de l'Oklahoma, du Kansas et du Nebraska ont d'ailleurs acquis le surnom de « Tornado Alley » avec un tiers des tornades aux États-Unis[6].

La tornade la plus meurtrière s'est produite au Bangladesh le 26 avril 1989 dans la région de Daultipur-Salturia. Elle tua environ 1 300 personnes[20]. La plus importante éruption de tornades s'est produite les 3 et 4 avril 1974. On a rapporté 148 tornades individuelles durant cet événement appelé le Super Outbreak. Elles ont affecté une large portion du Midwest américain et de l'extrême sud de l'Ontario au Canada sur une période de 18 heures. Un nombre record de celles-ci ont été extrêmement violentes dont six F5 et vingt-quatre F4. On a dénombré à un moment donné seize tornades touchant le sol en même temps[21].

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site