REVELATIONS DU JESUS ET MARIE DU SACRE COEUR SUR LES OVNIS !! VEHICULE DE L'ENFER ? TRANSPORT DE DEMONS ?

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/ovni.html

Des OVNI a été filmé entrant dans le volcan Popocatepetl au Mexique

Messages donnés à Véronica Lueken  (USA 1978

Jésus : Je vous avise maintenant: tous ceux-là, ce qu'on appelle des soucoupes volantes, Mes enfants, ne sont pas des soucoupes volantes. Ce sont des véhicules de l'enfer,

transportant des démons de place en place. 

Quoiqu'ils soient des esprits, il y a un mystère du mort-vivant, que vous ne savez pas. Ils doivent être transportés; ils ne peuvent y aller par eux-mêmes. Il y a UN MYSTÈRE, pour lequel Je vous donnerai peut-être la connaissance, à l'avenir(...)


Messages donnés à Véronica Lueken  (USA 1985

La Sainte Vierge :
 (...) En parlant d'agents de l'enfer, Mon enfant, 
Je désire aussi que tu fasses savoir qu'il n'y a pas de véhicules venant d'autres planètes, des véhicules extraterrestres. Non, Mon enfant et Mes enfants, ce sont des moyens de transports pour les agents de l'enfer. Maintenant, tu te demandes pourquoi doivent-ils être transportés si ce sont des esprits Eh bien ! ceci, Mon enfant, tu ne peux pas le comprendre. 

Ce ne sont pas des esprits ordinaires, ce sont les démons de l'enfer:

des cohortes de Satan et Satan lui-même est à bord d'un de ces véhicules. 

"Il y a une raison pour qu'ils emploient les transports. Je n'élaborerai pas sur cette question en ce moment, car Je suis sûre que ceci confondrait l'esprit de tout scientifique ;pourquoi leur donnerais-Je cette information s'ils ne sont pas prêts à la recevoir ? Ils doivent découvrir quelque chose d'eux-mêmes, Mon enfant, avant que Nous les aidions à la fin de cette grande désolation sur terre. (...)

L'accident de Varginha  (Brésil - 1996)
"Certains pensaient que cela pouvait être "l'enfant du diable" tant sa laideur était grande"

Voici le récit de la description des "Aliens" et de leur capture, 
extrait de divers sites (voir la liste des sites en bas de l'article) Ce qui suit va confirmer le message de Jésus.

(...) En 1996 plusieurs personnes sont témoins de l'écrasement violent d'un OVNI près de la ville de Varginha, au Brésil. Les pompiers municipaux, et ensuite l'armée, interviennent et s'interposent. Dans les jours qui suivent, d'autres personnes rencontrent des êtres non-terrestres tentant de se cacher ou de s'enfuir au quatre coins de la ville. L'armée, puis des agents en civils se livrent à une véritable traque, capturant voire tuant ces êtres, dont certains sont de toute évidence blessés. L'un d'entre eux est autopsié à l'hôpital de la ville, puis emmené en d'autres lieux. 

Les événements font grand bruit et sont rapportés par la télévision Mexicaine, puis font le tour du monde. En mai 1997, un scientifique accusé d'avoir participé à l'autopsie des aliens décédés déclare qu'il ne pourra s'exprimer sur le sujet que dans quelques années. En juin 1997, 15 témoins acceptent de parler et confirment l'implication de l'armée Brésilienne dans la capture des extra-terrestres. Un autre témoin rapporte qu'on lui a offert de l'argent pour se taire. (...)


Témoignages

(...) Le discours tenu par les jeunes filles à l'ufologue Ubirijara Franco Rodrigues est sans ambiguïtés: elles sont persuadées d'avoir rencontré le diable en personne; la "créature" portait trois bosses sur le front et ressemblait à un démon. Terrifiées, elles ont aussitôt pris leurs jambes à leur cou et traversé le parc pour se réfugier chez la mère de deux d'entre elles. Entre-temps, alertés par des habitants du quartiers, paniqués par l'apparition, les pompiers et les militaires sont arrivés sur place. La capture va être moins discrète que celle du matin: c'est sous les yeux d'une petite foule rassemblée dans la rue que la créature, qui semble elle aussi bien mal en point, sera encagée, puis disparaîtra, chargée dans un camion de l'armée. (...) 

(..) Ce n'était ni animal, ni humain, c'était une chose horrible dira Katia.(...)

(...) "Il était brun, il avait les yeux rouges, sa peau était luisante, comme... - cela semblait être une huile, et il avait trois cornes."  (...)

(...) Le reste était la même description: la peau brune, brillante et huileuse, un visage arrondi, des yeux rouges, et pas de joues, ni barbe, ni moustache ou nez, et à l'emplacement où nous avons nos lèvres il y avait seulement une découpe. 

(Vincent) Différents dessins ont été réalisé d'après les témoignages, ils concordent tous, en voici un ci-contre.

(...) Quand les pompiers arrivérent sur les lieux,il y avait plusieurs adultes et plusieurs enfants présents qui virent la scéne de la capture. Des enfants jetaient des pierres à la créature. Des militaires se trouvaient déja là. Les Pompiers capturérent la créature avec un lasso. Ils portaient des gants et avaient peur d'eventuels radiations. La créature ne fit aucun geste et se laissa attraper sans résistances. Elle émettait un bruit comme le "BZZZZZ..." d'une abeille. (...)

Trois jeunes filles, Katia Andrade Xavier, Liliane Fatima da Silva et Valquiria Aparecida da Silva, qui revenaient chez elles a pied, a trois patés de maisons d'ou les Pompiers capturérent la premier être, virent une créature appuyée contre un mur. Elles furent trés effrayées. La créature était de couleur marron, avait la peau huileuse, une téte chauve avec trois cornes, de gros yeux rouges globuleux, deux bras et deux jambes. La créature se tenait prostrée le long du mur,avec les bras entre les jambes. 

Quand elle fit un léger mouvement de téte, les trois filles partirent en courant chez elles , en pleurant de peur, et racontèrent toute l'histoire à la mére de deux des filles. Le groupe S2 (unité spéciale Brésillienne) captura la créature (la quatriéme donc), et l'emmena à l'Hopital Régional. Lorsque la mére des filles arriva sur les lieux il n'y avait plus rien, juste une odeur bizarre dans l'air. Plusieurs jours plus tard, des hommes en costumes vinrent chez les jeunes filles et leurs proposérent une forte somme d'argent en échange de leur silence. Elles refusèrent. (...)

Cette affaire fit un mort

(Vincent) 
Un jeune soldat, qui avait touché sans protection une des créatures lors de la capture, décéda un mois plus tard d'une maladie inconnue, style infection généralisée.

(...) Moins d'un mois après l'incident, le policier militaire Marco Eli Chereze, alors 23 ans, a succombé à une infection multiple sans cause apparente. “Il doit avoir été infecté quand il a touché la créature”, (...)

Des agents spéciaux venues des États-Unis arrivèrent rapidement sur place et emportèrent les créatures.

SUITE !!






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site