FAMILLE DE JUDA. LE VOILE SUR LE VISAGE!

38  :1 En ce temps-là Juda s'écarta de ses frères et arriva jusqu'auprès d'un homme d'ADOULLAM, nommé Hira. 

2 Là, Juda vit la fille d'un Cananéen, nommé Choua, et il la prit pour femme et alla vers elle. 3 Elle conçut et enfatna un fils, et il le nomma Er.

4 Elle conçut encore et enfanta un fils, et elle le nomma Onan. 5 Elle conçut de nouveau et enfanta un fils, et elle le nomma Chéla; Juda était à AKZIB quand elle le mit au monde.

6 Juda prit pour Er, son premier-né, une femme nommée Tamar. 7 Er, premier-né de Juda, DéPLÛT à YAHWEH ET YAHWEH LE FIT MOURIR.

8 Alors Juda dit à Onan : "Va vers la femme de ton frère, remplis ton devoir de beau-frère et suscite une postérité à ton frère".

9 Mais Onan savait que cette postérité ne serait pas à lui et, lorsqu'il allait vers la femme de son frère, il se souillait à terre afin de ne pas donner de postérité à son frère. 10 Son action déplut à Yahweh, qui le fit aussi mourir.

11 Et Juda dit à Tamar, sa belle-fille : "Demeure comme veuve dans la maison de ton père jusqu'à ce que Chéla, mon fils, soit devenu grand". Car il disait : "Il ne faut pas que lui aussi meure comme ses frères". Tamar alla demeurer dans la maison de son père.

12 Après bien des jours, la fille d eChoua, femme de Juda, mourut. Le deuil passé, Juda monta surveilla la tonte de ses moutons à TIMNA, avec son ami Hira, d'ADOULLAM. 

13 On en informa Tamar, en disant : "Voici ton beau-père qui monte à Timna pour la tonte de ses vêtements de veuve, SE COUVRIT D'UN VOILE, et ainsi enveloppée, elle s'assit à l'entrée d'ENAÏM, sur le chemin de TIMNA, car elle voyait que Chela était devenu grand et qu'elle ne lui était pas donnée pour femme.

15 Juda, l'ayant vue, la prit pour une prostituée; CAR ELLE AVAIT COUVERT SON VISAGE.

16 Il se dirigea de son côté, sur le Chemin, et dit : "Laisse-moi aller vers toi". Car il ignorait que ce fût sa belle-fille. Elle dit : "Que me donneras-tu pour venir vers moi"?

17 Il dit : "Je t'enverrai un chevreau du torupeau". Elle dit : "A condition de me donner un gage en attendant que tu l'envoies".

18 Il dit : "Quel gage dois-je te donner"? Elle dit : "Ton sceau, ton cordon et ton bâton que tu tiens à la main".

Il les lui donna et alla vers elle, et elle devint enceinte de lui. 19 Puis, s'étant levée, elle s'en alla; et ELLE ÔTA SON VOILE ET REVÊTIT SES VÊTEMENTS DE VEUVE.

20 Juda envoya le chevreau par son ami, l'Adoullamite, pour retirer le gage des mains de cette femme; mais il ne la trouva plus.

21 Il interrogea les gens du lieu, en disant : "Où est cette prostituée qui se tenait à ENAÏM au bord du chemin"?

Ils répondirent : "Il n'y a jamais eu ici de prostituée".

22 Il revint donc vers Juda et dit : "Je ne l'ai pas trouvée; ET MÊME LES GENS DU LIEU ONT DIT : IL N'Y A JAMAIS EU ICI DE PROSTITUéE".

23 Juda dit : "Il faut qu'elle le prenne, ou on se moquera de nous. Mais, j'ai envoyé le chevreau, et tu ne l'as pas trouvée".

24 Environ trois mois après, on vint dire à Juda : "Thamar, ta belle-fille, s'est prostituée, et même la voilà enceinte de ses prostitutions". 

Juda dit : "Emmenez-la, ET QU'ELLE SOIT BRÛLéE".

25Comme on l'emmenait, elle envoya dire à son beau-père : "C'est de l'homme à qui ces objets appartiennent que je suis enceinte. Regarde bien, ajouta-t-elle, à qui sont ce cachet, ce cordon et ce bâton".

26 Juda les reconnut et dit : "Elle est plus juste que moi, puisque je ne l'ai pas donnée à Chela, mon fils". Et il ne la connut plus.

27 Quand elle fut au moment d'enfatner, voici, il y avait deux jumeaux dans son sein. 28 Pendant l'accouchement, l'un d'eux étendit la main; la sage-femme la prit et y attacha un fil écarlate, en disant : "C'est celui-ci qui est sorti le premier". 29 Mais il retira sa main, et voici que son frère sortit.

La sage-femme dit  : "Comme tu t'es ouvert le passage"! Et on le nomma Péreç.

30 Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil écarlate; et on le nomma Zérah.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_national_de_Timna

Le parc national de Timna est un parc national du Néguev en Israël, dans une vallée en forme de fer-à-cheval d'une superficie de 60 km², situé à 25 km au nord d'Eilat, au bord de la route 90. La vallée est traversée par l'Israel National Trail (en), le sentier de randonnée qui court d'un bout à l'autre du pays.

Image illustrative de l'article Parc national de Timna

Les mines de cuivre du roi Salomon


Le site renferme également les plus anciennes mines de cuivre connues au monde (plus de 6000 ans).

Les vestiges archéologiques

Les principales découvertes archéologiques sur le site ont été faites par l'Expedition Arava dirigée par le Professeur Beno Rothenberg en 1959. On peut admirer des gravures rupestres représentant des chars et les ruines d'un temple égyptien érigé au xive siècle avant notre ère, en l'honneur de la déesse Hathor, sculptée dans la pierre, qui était la divinité protectrice des mineurs. Il fut transformé par les madianites au xiie siècle av. J.-C., en une tente-sanctuaire qui ressemble au Tabernacle biblique (Ex.40:16-21). On y a trouvé une statuette en forme de serpent, en cuivre avec une tête dorée qui évoque le serpent d'airain, appeléNehushtan, fabriqué par Moïse (Nombres 21,9). Le beau-père de Moïse, Jéthro, était prêtre de Madian, et il a eu une influence sur Moïse avérée dans le texte biblique (voir parashaYitro).

le temple d'Hathor

le tabernacle de Timna

Une réplique du tabernacle réalisée en 1986 en Allemagne y a été installée en 1999 (à l'occasion de l'année 2000).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tabernacle_(Bible)

Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse.

Les termes hébreux pour le désigner sont mishkan (משכן), c'est-à-dire la Demeure, ouTente d'Assignation (de Rencontre) (אוהל מועד). C'était un lieu de culte mobile pour lesHébreux depuis le temps de la sortie d'Égypte, puis de la conquête du pays de Canaanrelatée dans le Livre des Juges, jusqu'à ce que ses éléments fassent partie du Temple de Salomon aux alentours du xe siècle av. J.-C..

Le mot français "tabernacle" est dérivé du latin tabernaculum signifiant "tente, hutte".Tabernaculum est une forme diminutive de taberna, "taverne".

Le mot Sanctuaire ainsi que "tente de la rencontre" s'appliquent également au Tabernacle.

Reconstitution du Tabernacle dans le parc de Timna

La construction du Tabernacle

Les instructions données à Moïse pour la construction du Tabernacle sont détaillées dans la Bible, livre d’Exode, chapitres 25 à 27. Les chapitres 35 à 40 décrivent l’accomplissement du travail.

Brièvement exposé, le Tabernacle était une construction faite d’une série de planches de bois de sittim (acacia), recouvertes ou plaquées d’or, reposant sur des socles d’argent (traductions de la Bible par Z. Kahn et A. Crampon), et solidement retenues ensemble par des barres de même bois également recouvertes d’or.

Cette construction avait 10 coudées de large, 10 coudées de haut et 30 coudées de long, et était ouverte sur la façade est. Elle était recouverte par une grande toile de lin blanc, entrelacée de figures de chérubins, en bleu, en pourpre et en écarlate. L’ouverture de la façade était fermée par une courtine d’une toile semblable à celle de la couverture, et était appelée « la porte » ou premier voile. Un autre rideau de la même toile, pareillement brodé de figures de chérubins, appelé « le Voile » (ou Second Voile), était suspendu de manière à diviser le Tabernacle en deux appartements. Le premier de ces appartements, le plus grand, qui avait 10 coudées de large et 20 coudées de long, était appelé le « Saint ». Le second appartement, celui qui était en arrière, de 10 coudées de long et de 10 coudées de large, était appelé le « Très Saint ». Ces deux appartements constituaient le tabernacle proprement dit ; et une tente fut élevé au-dessus pour l’abriter. Cette tente était faite d’une couverture de drap (cachemire) de poil de chèvre, d’une autre de peaux de béliers teintes en rouge, et d’une autre de peaux de veaux marins (traduction Crampon de la Bible).

Parvis ou Lieu saint

Le Tabernacle était entouré d’une cour ou « Parvis » à l’extrémité duquel il se trouvait. Ce Parvis de 50 coudées de large et 100 coudées de long, était formé par une clôture de courtines de lin, suspendues par des agrafes d’argent, placées au sommet de poteaux de bois ayant 5 coudées de haut, qui étaient eux mêmes enchâssés dans de pesants socles de cuivre (mal traduit par « airain »), et tendues, comme la tente qui couvrait le Tabernacle avec des cordes et des épingles. L’enclos tout entier était une place sainte, et, en conséquence, appelée le « Lieu Saint », ou le « Parvis du Tabernacle ». Son ouverture était du côté de l’est, comme la porte du tabernacle, et on l’appelait la « Porte ». Cette « Porte » était de lin blanc, entremêlé de bleu, de pourpre et d’écarlate.

Il est bon de remarquer que les trois entrées, c’est-à-dire : la « Porte du Parvis », la « Porte du Saint », et le « Voile » du Très Saint », étaient de même toile et des mêmes couleurs. En dehors du Tabernacle et de son « Parvis », se trouvait le « Camp » d’Israël, qui l’entourait de tous côtés, à une distance respectueuse.



SUITE 

































Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site