ANTIOCHUS VEUT EXIGER UN TRIBUT DE SIMON ET MENACE DE L'ATTAQUER ! LES ROIS DE LA CORNE D'ALEXANDRE le GRAND CHANGENT TOUJOURS LEURS PAROLES !

25 LE ROI ANTIOCHUS CAMPAIT DEVANT DORA, faisant approcher de partout dans le faubourg ses troupes et construisant des machines, et il bloqua TRYPHON, de manière qu'on ne pouvait NI ENTRER NIS ORTIR.

26 ALORS SIMON LUI ENOVYA MILLE HOMMES D'éLITE POUR COMBATTRE AVEC LUI, AINSI QUE DE L'ARGENT, DE L'OR ET UN APPAREIL CONSIDéRABLE.

27  LE ROI NE VOULUT PAS LES RECEVOIR, MAIS IL RéVOQUA TOUS LES ENGAGEMENTS ANTéRIEURS QU'IL AVAIT PRIS VIS-à-VIS DE SIMON, et IL ROMPIT AVEC LUI.

28 IL LUI ENVOYA ATHéNOBIUS,  UN DE SES AMIS, POUR NéGOCIER AVEC LUI ET LUI DIRE :

"Vous avez occupé JOPPé, GAZARA ET LA CITADELLE DE JERUSALEM, QUI SONT LES VILLES DE MON ROYAUME.

29 Vous avez dévasté leurs territoire, vous avez fait un grand ravage dans le pays, et vous vous êtes rendus maîtres de beaucoup de lieux DANS MON ROYAUME.

30 MAINTENANT DONC, livrez-(nous) les VILLES dont vous vous êtes emparés et les TRIBUTS des localités dont vous vous êtes rendus maîtres, en dehors du territoire de la JUDéE.

31 SINON, donnez à la place CINQ CENTS TALENTS D'ARGENT, ET, POUR LES DéVASTATIONS QUE VOUS AVEZ COMMISES AINSI QUE POUR LES TRIBUTS DUS PAR (ces) VILLES, cinq cents autres talents; SINON NOUS IRONS VOUS FAIRE LA GUERRE".

32 ATHéNOBIUS, AMI DU ROI, étant arrivé à JERUSALEM, vit la magnificence de SIMON, un buffet couvert de vases d'or et d'argent, et un splendide ameublement : il en fut stupéfait. Il lui rapporta cependant LES PAROLES DU ROI.

 33 SIMON lui répondit : "Ce n'est point UNE TERRE éTRANGèRE QUE NOUS AVONS PRISE, NI DES BIENS D'AUTRUI, QUE NOUS OCCUPONS; MAIS C'EST L'HéRITAGE DE NOS PèRES, DONT à un moment donné s'étaient INJUSTEMENT EMPARéS NOS ENNEMIS.

34 Pour nous, profitant du moment (favorable), nous reprenons l'héritage de nos pères.

35 Quant à Joppé et à Gazara que tu réclames, elles faisaient beaucoup de lal à notre peuple et dans notre pays; NOUS DONNERONS POUR ELLES CENT TALENTS".

ATHéNOBIUS ne lui répondit pas un mot, 36 MAIS IL S'EN RETOURNA PLEIN DE COLèRE VERS LE ROI, et lui rapporta la réponse de SIMON, sa magnificence et tout ce qu'il avait vu; ET LE ROI S'IRRITA D'UNE GRANDE IRRITATION.

VICTOIRES DES FILS DE SIMON SUR LE GENERAL D'ANTIOCHUS.

37 Or TRYPHON s'enfuit sur un navire à ORTHOSIAS. 38 LE ROI nomma Kendébée commandant en chef du littoral et lui donna des troupes de fantassins et de cavaliers.

39 ET IL LUI ORDONNA D'éTABLIR SON CAMP EN FACE DE LA JUDéE, DE CONSTRUIRE KEDRON, d'en fortifier les portes et de GUERROYER CONTRE LE PEUPLE.

LE ROI cependant poursuivait TRYPHON. 30 KENDEBEE, s'étant rendu à JAMNIA, commença à irriter le peuple, à s'introduire en JUDéE, à RAZZIER DES CAPTIFS ET à MASSACRER.

41 Il construisit KEDRON et il y mit des cavaliers et des troupes pour s'en aller faire des incursions sur les chemins de la JUDéE, COMME LE ROI LE LUI AVAIT COMMANDé.

16 : 1 JEAN monta de Gazara et vint annoncer à son père les agissements de KENDEBEE. 2 SIMON appela ses deux fils aînés, JUDAS ET JEAN, ET LEUR DIT :

"MES FRèRES ET MOI, et la maison de mon père, avons guerroyé les guerres d'ISRAÏL depuis notre jeunesse jusqu'à ce jour, et les choses ont prospéré en nos maisn si bien que nous avons LE PLUS SOUVENT DéLIVRé ISRAÏL.

3 MAINTENANT JE SUIS DEVENU VIEUX, ET VOUS, PAR LA GRÂCE (divine), VOUS AVEZ ASSEZ D'ANNéES; PRENEZ MA PLACE ET CELLE DE MON FRèRE; allez combattre pour notre nation, et que LE SECOURS DU CIEL SOIT AVEC NOUS"!

4 Puis il choisit dans le pays vingt mille combattants et des cavaliers, qui se mirent en marche CONTRE KENDEBEE; ils passèrent la nuit à MODIN.

5 S'étant levés de bonne heure, ils s'avançèrent vers la plaine, et voici qu'une nombreuse armée de fantassins et de cavaliers vint à leur rencontre; mais un TORRENT les séparait.

6 (JEAN) avec ses homms établit son camp en face d'eux.

S'apercevant que ses troupes avaient peur de traverser le torrent, il le traversa le premier, quand les hommes le virent, ils traversèrent après lui.

7 Il partagea son armée, rengeant les cavaliers entre les fantassins; or la cavalerie des ennemis était fort nombreuse.

8 Ils firent RETENTIR LES TROMPETTES ET KENDEBEE FUT MIS EN déroute avec son armée; beaucoup tobmèrent frappés à mort, et le reste chercha un refuge dans la forterresse.

9 Alors, JUDAS, frère de JEAN, FUT BLESSé; mais JEAN poursuivit (les ennemis) jusqu'à ce qu'il arrivât à KEDRON, que KENDEBEE avait construite.

10 Les (vaincus) se réfugièrent dans les tours qui sont dans les champs d'AZOT, et il livra (la ville) au FEU. Deux mille d'entre eux périrent, et (JEAN) retourna en paix dans la JUDéE.

ASSASINAT DE SIMON. SON FILS JEAN DEVIENT GRAND PRÊTRE.

11 PTOLEMEE, FILS D'ABOBOS, avait été établi GOUVERNEUR MILITAIRE DE LA PLAINE DE JERICHO; il possédait beaucoup d'or et d'argent, 12 CAR IL était GENDRE DU GRAND PRÊTRE.

13 SON COEUR s'enorgueillit; il aspira à se rendre maître du pays, et il méditait d'EXTERMINER PAR RUSE SIMON ET SES FILS.

14 Or, SIMON, qui inspectait les villes de Judée, dans le souci de leur administration, descendit à JERICHO, lui, MATHATHIAS, SON FILS et JUDAS, l'an cent soixante-dix-sept, au onzième mois; c'est le mois de SABBAT. (CHEBAT: JANVIER-FéVRIER).

15 le fils d'ABOBOS, usant de RUSE, les reçut dans une petite forteresse, nommée DOK, qu'il avait fait construire; il leur prépara un grand festin et y tint des hommes cachés.

16 LORQUE SIMON FUT IVRE AINSI QUE SES FILS, PTOLEMEE surgit avec ses homms, et, saississant leurs armes, ils se jettrèent sur SIMON, au milieu du banquet, et le massacrèrent avec ses deux fils et quelques serviteurs.

17 IL COMMIT AINSI UNE GRANDE TRAHISON ET RENDIT LE MAL POUR LE BIEN.

18 (Ausitôt) PTOLEMEE écrivit cela au ROI, et il lui demandait d'envoyer des troupes à son aide, afin qu'il lui livrât le pays et les villes (DES JUIFS).

19 Il dépêcha d'autres (émissaires) à GAZARA POUR TUER JEAN, et IL MANDA AUX TRIBUNS DE SE RENDRE près de lui POUR RECEVOIR DE L'ARGENT, DE L'OR et des PRéSENTS.

20 Il en envoya d'autres encore pour s'emparer DE JERUSALEM ET DE LA MONTAGNE DU TEMPLE.

21 MAIS quelqu'un, les devançant, vint annoncer à JEAN, dans GAZARA, le meurtre de son père et de ses frères, et il ajouta :

"Il a aussi envoyé (des gens) POUR TE TUER".

22 A cette nouvelle, JEAN fut tout bouleversé; il se saisit des hommes qui venaient pour le tuer et il les fit mouorir, car il  savait qu'ils cherchaient à le tuer.

23 Le reste des actes de JEAN, de ses guerres, des exploits qu'il accomplit, des murailles qu'il fit construire et de son activité, 24 VOICI QUE TOUT CELA EST éCRIT DANS LES ANNALES DE SON SOUVERAIN PONTIFICAT, à partir du jour où IL DEVINT GRAND PRÊTRE APRèS SON PèRE.

(Bas de page : 18. Au roi Antiochus VII. 23 Ce JEAN EST CONNU SOUS LE SURNOM DE HYRCAN. IL CONSERVA LE POUVOIR DE 134 à 104).

SUITE












 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site